20160823_flowers_pink

2017 : Sur le terrain en Côte d’Ivoire et au Pérou, et plus si affinités

9 janvier 2017 | Catégorie : Études, Filières, Non classé

Cacao Bisiesto - Cacaoyère en agroforesterie

Dans la plantation de Cacao Bisiesto. Nicaragua
Photo : Gabriel Metz, eCacaos. Aout 2016

Pour nous, l’année 2016 fut riche en expériences et découvertes : participations à plusieurs conférences, dont la Wold Cocoa Conférence à Punta Cana, et visites de plantations et de centres de traitement post-récolte. Ces voyages se sont déroulés en fonction des opportunités et du temps libre laissé par nos activités de conseil en organisation et systèmes d’information pour la microfinance.

L’agenda fut serré : voyage au Vietnam (Erithaj, Marou, Puratos Grand-Place), retrouvailles avec mes amis planteurs à Bahia, petit circuit au nord de la République Dominicaine, participation à l’Academia de Cacao d’Ingemann au Nicaragua puis visites de coopératives dans les environs de Waslala, première visite de plantations en Côte d’Ivoire (un pays où nous n’étions pas retourné depuis 1991 !). C’est dommage que nous ne prenons pas toujours le temps de faire des comptes-rendus. Une bonne résolution pour l’année 2017 ?

L’agenda de cette année commence à se remplir. Nous ne pouvons pas résister à l’appel de la Côte d’Ivoire et nous y retournerons dès le 23 janvier pour 2 semaines. Il nous est impossible d’envisager de rater Chocoa 2017 à Amsterdam fin février. D’Amsterdam nous partirons directement vers le Pérou : 3 mois, avec l’ambition de prendre plus de temps pour approfondir nos recherches sur la fermentation et le séchage.

Et après ? Envisager de se « poser » quelque part entre + et – 20° de latitude : beaucoup moins de consulting, plus d’opérationnel. Nous emportons nos cahiers de notes. Les pages restent à écrire.

Gabriel Metz

Schoolbook  in Sao Tome and  Principe (eCacaoS fieldtrip)

Notebook bought in Sao Tome and Principe.
Sao Tome, the Chocolate Island
Photo: Gabriel Metz, eCacaoS

Laisser un commentaire

*



trois + neuf =


Les commentaires sont soumis à la validation de l'administrateur, ils seront traîtés dans un délai maximum de 24 heures.