Cocoa_Promotion_20180125

Du cacao à Chiang Mai (Thaïlande)

2 février 2018 | Catégorie : Filières

PlantationTemoin_Sanpatong_20180123

Nous avons visité des pépinières et plantations de cacaoyers dans la région de Chian Mai, en Thaïlande. Cela nous a permis de constater l’émergence d’une filière, certes encore modeste mais qui ne manque pas de potentiel.

Comment fut-il possible de se retrouver dans un verger de cacaoyers près de Chian Mai, alors qu’a priori la Thaïlande n’est pas connue pour sa production de cacao, et qu’on s’attendrait à ce que ses cacaoyères se trouvent bien plus au Sud ?

C’est lors d’une formation à l’analyse sensorielle organisée par l’International Institute of Chocolate and Cacao Tasting à Londres que j’avais eu l’occasion de gouter une tablette d’origine Thailande, proposée par Dominique Flavio, fondateur de la chocolaterie La Maison Duplanteur à Grasse et partenaire dans plusieurs plantations de par le monde. Profitant d’une mission professionnelle au Myanmar, j’ai pu faire un crochet par Chian Mai et rencontrer une des relations de Dominique Flavio : le Docteur Sanh La-Ongsri, fondateur de Mark Rin Chocolate.

Professeur associé à l’Université Maejo, Sanh La-Ongsri a passé près de 30 ans à la mise au point d’un hybride qu’il considère comme particulièrement bien adapté à un climat marqué par une saison sèche aux nuits très fraiches. Son « 1M1″ est issu de croisements entre un ICS reçu du Pérou et des trinitarios philippins. Plus de 10 000 « rais » de cacaoyères sont déjà plantées (1600 ha) et des pépinières permettent de vendre 300 000 à 500 000 plants par an à des agriculteurs désireux de se lancer dans cette nouvelle culture de rente. Des campagnes de promotion sont organisées régulièrement et les surfaces s’étendent. On trouverait maintenant des cacaoyers jusqu‘à Nong Khai (sur la rive du Mékong, en face de Vientiane).

Mark Chin Chocolate collecte le cacao frais auprès de planteurs partenaires et effectue le traitement post-récolte. La société commence à produire et à exporter de la masse de cacao en France et au Japon, fabrique savons et produits cosmétiques, commercialise nibs et poudre de cacao… Elle démontre même l’intérêt des pelures de cacao pour la teinture de cotonnade (c’est la première fois que nous avons constaté cette application artisanale, qui donne des résultats intéressants).

Un «bean to bar» s’est récemment installé à Chian Mai et utilise les fèves de Mark Rin pour décliner une gamme de tablettes de chocolat noir et au lait (au thé, au mocha, etc.). Le fondateur de Siamaya Chocolate, Neil Ransom, nous a reçu dans son laboratoire. Il vient d’acheter de nouveaux équipements et va bientôt s’installer dans un atelier plus grand.

Nous avons pu aussi faire la connaissance de Phromwiharn Bumroongthin, un artisan thai qui démarre lui aussi une production de chocolat dans sa boutique végan, mais à partir de fèves venant du Sud de la Thailande . Nous avons beaucoup apprécié le slogan de sa marque Aimmika : «aim for chocolate happiness».

La filière cacao à Chiang Mai est certes à ses débuts : ce n’est que maintenant qu’un nombre significatif d’arbres commencent à porter leurs fruits. La Thailande entière ne produirait encore qu’un millier de tonnes de fèves (c’est déjà le double par rapport à 2015…). Mais nous pensons qu’il y a un très bon potentiel. Les chocolatiers à la recherche d’une nouvelle origine seront attirés par une nouvelle provenance de féves «Siam» ou plus précisément «pays du Lanna». Un marché local de chocolats fins se développe auprès des touristes et d’une communauté d’expatriés. Une fois rodés, les artisans chocolatiers pourront écoulés leur production plus loin. Et les recherches de professeur Sanh ouvrent des possibilités d’adaptation climatique à d’autres régions, voire à des pays limitrophes (Laos, Myanmar).

3 Commentaires

  1. Grall Jean Claude
    25 novembre 2018

    Répondre

    I want to plant some trees here. I live in Issan… I already grow some tamarins. I don’t use any chemicals on my lands… JC

    • Gabriel Metz
      29 novembre 2018

      Répondre

      Good luck to you.

  2. Onsri Saiboot-Barthe
    17 mai 2018

    Répondre

    Hi,
    May be interested to plant some trees in A.Lahansai ( Buriram)…….

Laisser un commentaire à Grall Jean Claude Annuler le commentaire

*


Veuillez renseigner la question :


Les commentaires sont soumis à la validation de l'administrateur, ils seront traîtés dans un délai maximum de 24 heures.